Decouvrir la géobiologie

On pourrait situer le point de départ de la géobiologie actuelle avec l’« art du sourcier ». La recherche des cours d’eau souterrains en est, en effet, un des actes majeurs. Les mêmes moyens (baguette de sourcier et pendule) permettent aussi de déterminer les emplacements de failles géologiques.

On a ensuite redécouvert au cours du XX ème siècle l’existence de réseaux géobiologiques, sortes de murs invisibles couvrant notre planète selon un véritable maillage plus ou moins dense. L’un d’entre eux, appelé réseau Hartmann, présente généralement, au sol, des mailles de 2 mètres sur 2,5 mètres, on comprendra ainsi qu’il est difficile d’échapper à son influence.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×